Nicolas Floc'h

Initium Maris

2015 - 2018 - 2022

Initium Maris est une expédition artistique menée par Nicolas Floc’h en dialogue avec des équipes scientifiques et citoyennes, le long des côtes et îles bretonnes, à bord du ketch OAO, qui a pour objet de représenter les espaces sous-marins à une époque où le changement climatique génère des bouleversements majeurs au sein des écosystèmes.

Les photographies sur les paysages et habitats marins permettent de constituer une représentation inédite de l’ensemble d’un territoire à une époque donnée (2015/2018/2022) avec la variété des paysages mais aussi les activités humaines qui s’y inscrivent depuis le point de vue sous-marin : l’aquaculture, la pêche, les ouvrages portuaires ou offshores, l’archéologie sous-marine…

Un consortium scientifique définit de manière simultanée un protocole scientifique qui, en venant s’adjoindre au protocole de prise de vue de Nicolas Floc’h, rend possible une contextualisation des images : données satellites de la couleur de l’océan (Hubert Loisel, LOG - ULCO), inventaire du benthos, définition de typologie d’habitats sous-marins en lien avec des suivis biologiques de terrain (Sandrine Derrien, MNHN), mesures physicochimiques… extension à l’environnement profond (Julie Tourolle, Pierre-Marie Sarradin, Ifremer).

Les photographies réalisées par l’artiste sur 45 sites dans les îles et zones côtières, couvrant une région allant de Saint-Nazaire à Saint-Malo, constitueront un fonds photographique d’un ensemble de vues panoramiques des paysages sous-marins breton à un instant T. Ce fonds photographique (composé de fichiers bruts) sera disponible pour la recherche. Les images sélectionnées par Nicolas Floc’h seront présentées lors d’expositions dans des musées et centres d’arts, dans des institutions scientifiques et seront rassemblées dans une publication.

Ces mêmes images constituent la base de travail dans le cadre du programme associé Initium Maris Civis pour les équipes d’Ifremer, d’Artconnexion, de Passerelle Centre d'art contemporain et de l’association Cap vers la nature pour permettre aux scolaires et au plus grand nombre une approche des paysages sous-marin du territoire.

Le projet servira de cas d’étude pour l’élaboration de programmes de sciences participatives mobilisant des images sous-marines réalisées par des citoyens. (MNHN : Isabelle Le Viol, Christian Kerbiriou).

" Initium Maris fait référence à la région du Finistère, l'extrême ouest, et à son étymologie latine, Finis Terrae, la fin de la terre. Ce projet ne nous place donc pas à la « fin de la terre », mais au « début de la mer ». Ce début est celui de l'exploration du littoral dans sa partie immergée, d'une expédition pour voir, montrer et penser l'invisible. ", extrait du texte Initium Maris, de la représentation du paysage sous-marin, Nicolas Floc'h, Initium Maris, carnet de bord, I/III, 2020