contemporary art production and mediation consultants / agence de production et de médiation d'art contemporain
Lundi 25. Septembre - depuis 1994 / Monday September 25 - since 1994
Rechercher un projet ou un artiste ici.
Projets de 1994 à aujourd'hui.
Find your art or artist here.
Look for projects from 1994 up to now.

Stéphane Magnin / sans titre

| Print |

Commanditaires : Sandrine Lecoffre, chargée de mission Campagnes Vivantes; Catherine Madoni, directrice des Bâtiments de France; Philippe Godeau du Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale ; Frédéric Evard, architecte; Maisons Paysannes de France; Anne-Lise Léonard, CAPEB 62 (Confédération des Artisans et Petites Entreprises du Bâtiment et Chambre des Métiers); le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement); la Fondation du Patrimoine; le SDAP 62 (Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine); Bruno Béthouart, Président du Syndicat de Communes du Montreuillois; Delphine Maeyaert, chargée d'animation du Patrimoine de Montreuil-sur-Mer; le Président de l’USM Quilles (Union Sportive Montreuilloise).
 
Artiste : Stéphane Magnin. www.research-unit.net
 
Date d'inauguration : en cours

Lieu : les remparts de Montreuil-sur-Mer, (62)

Médium : architecture

Partenaires : Fondation de France, Communauté de Communes du Montreuillois, valorisation du patrimoine et archives de la DRAC Nord-Pas de Calais

La commande : On redécouvre actuellement les multiples qualités du torchis, produit économique, sain et écologique. Seul matériau recyclable presque "éternellement", il est relativement aisé à mettre en œuvre en auto construction car il ne demande que de l'argile, de la paille et de l'eau… plus un savoir faire qui risquait de disparaître sans les initiatives d'artisans apparues çà et là en Europe pour le maintenir et le valoriser.
De nombreux bâtiments, le plus souvent agricoles (habitations, hangars, granges, etc.) sont construits en torchis sur ossature bois. On voit de plus en plus de particuliers s'intéresser à ces techniques de construction et les rénover selon les techniques traditionnelles et contemporaines.
Des associations du Pas de Calais, à l'initiative des Bâtiments de France ont décidé de soutenir cette démarche. Au travers d'un groupe de réflexion, ces associations travaillent à la (re) valorisation de ce matériau : actions de sensibilisation, développement d'une communication, mise en œuvre de mesures incitatives à l'usage du torchis par les particuliers et les collectivités …
La demande exprimée par le Groupe est de révéler les atouts contemporains de ce matériau. Les commanditaires estiment important la création d’une œuvre d’art en torchis qui en suggère les multiples qualités, et interpelle de façon étonnante les populations locales et les touristes venant en nombre sur la côte d’Opale.

L’artiste : Stéphane Magnin est né en 1965. Il vit et travaille à Cap d'Ail.
 Parallèlement à sa pratique d’artiste designer et architecte, il enseigne la sculpture à la villa Arson (Nice), et participe à des expositions en tant que commissaire. Il anime également des workshops. Les productions de Stéphane Magnin ont été acquises notamment par le FNAC, le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Frac Poitou-Charente et le Frac Bourgogne.
Artiste protéiforme, Stéphane Magnin est un rassembleur et un catalyseur d'idées, d'énergies et de projets. Passionné de science-fiction, d'architecture utopique, de tout type de jeux, il manipule, mixe et interprète selon sa propre lecture. Il compulse, recense, actualise et recrée. Son intérêt pour la science-fiction prend diverses formes, allant même jusqu'à se créer des personnalités fictives (3 Lee, ou SM). Les projets de Stéphane Magnin s’inscrivent dans une démarche participative, notamment à travers les « surfaces de rencontres temporaires », espaces à vivre et lieux de rencontres.
Autre influence, l’architecture utopique des années 60, qui s’inscrit dans le refus de l’urbanisme des villes et prône un habitat évolutif. Ces environnements déclinent des expériences de vies communautaires et écologiques.

La réalisation : Le projet d’une œuvre d’art en torchis a trouvé un écho favorable dans le Montreuillois engagé depuis 2001 dans une politique de sauvegarde et de valorisation de son patrimoine. La Communauté de Communes du Montreuillois, est devenue maître d’ouvrage du projet qui répond à un réel besoin de quillier d'entraînement et de compétition dans la commune de Montreuil-sur-Mer.
Le futur quillier de Montreuil-sur-Mer a vocation à être un support pour la sensibilisation au torchis, il permettra la mise en place de formations et ateliers autour de l’usage du torchis. En même temps, il sera une construction qui accueillera les joueurs de quilles pour jouer et organiser des compétitions. Ce lieu disposera d’une piste de jeu de quilles adaptée aux enfants qui permettra d’initier également les scolaires et le jeune public. Ce projet permet de relier la tradition d'un jeu très populaire encore pratiqué, avec l'art contemporain.
Stéphane Magnin propose une « superutilisation » du recyclage dans tous les aspects du projet permettant une sensibilisation à l’environnement, l’écologie et les produits sains. La démarche de travail se veut collective, l’artiste travaille en collaboration avec un architecte et un ingénieur.
Le quillier couvert proposera une piste de jeu; un espace à vocation polyvalente/espace de convivialité, lieu de restauration et d’animation pédagogique avec toutes les infrastructures que cela nécessite; un espace de rangement; un espace extérieur avec des aires de jeux d’adresse et/ou anciens, un jardin botanique. Le traitement paysager des abords immédiats du quillier sera mené conjointement au projet architectural. L’ensemble du mobilier intérieur sera conçu de concert avec le mobilier de jardin, en privilégiant les matériaux sains et recyclés.



Patrons : Sandrine Lecoffre, project manager Campaigns Living; Madoni Catherine, Director of Buildings of France, Philippe Godeau the Regional Natural Park of Caps et Marais d'Opale, Frederic Evard, architect; Peasant Houses of France, Anne-Lise Leonard CAPEB 62 (Confederation of Crafts and Small Business Building and Chamber of Trade); CAUE (Council of Architecture, Planning and Environment), the Heritage Foundation, the SDAP 62 (Departmental Service of Architecture and heritage) Bethouart Bruno, President of the Union of Municipalities of Montreuillois; Delphine Maeyaert, loaded animation heritage Montreuil-sur-Mer, the President of the USM Bowling (Union Sportive Montreuilloise).

Artist: Stéphane Magnin  (www.research-unit.net) in collaboration with the architect Jean-Christophe Denise

Date: Ongoing

Place: Bastion de Bouillon, Montreuil-sur-Mer (62)

Partners: Fondation de France, Communauté de Communes du Montreuillois and other partners



The commission: As a material used for millions of years in many civilisations, cob or wattle and daub in construction has declined in Europe over the last century. Currently, its multiple qualities are being rediscovered as it is in fact an extremely economical, healthy and ecological material. The objective is to highlight this ancient building material and to draw attention to the traditional practice of the game of quilles, like skittles, with the construction of a contemporary work in the form of a covered skittles alley.

The artist: Stéphane Magnin was born in 1965. He lives and works in Cap d'Ail. Alongside his practice as a designer and architect, he teaches at the Villa Arson Fine art school in Nice and also curates exhibitions. Stéphane Magnin is a catalyser of ideas and projects which he puts into practice with protean art works. Many of Stéphane Magnin's projects include a participative element, notably with his "temporary meeting surfaces".   

The project: The future skittle alley in Montreuil-sur-Mer is to serve to illustrate the use of cob and will enable a series of apprenticeship activities around the use of this material. At the same time it will be a building that will enable skittle players to play and organise competitions. There will be an alley adapted for children so that they can learn the game. This project will make a link between a traditional game and contemporary art. Stéphane Magnin proposes a « super use » of recycling in all aspects of the project to raise awareness to the environment, ecology and healthy materials. The project is collective as the artist is working with an architect and engineer.

 

 

 

9 rue du Cirque, 59000 Lille, France
+33 (0)3 20 21 10 51
artconnexion@nordnet.fr

artconnexion is supported by / artconnexion bénéficie du soutien de:
Ville de Lille, Conseil Régional Nord-Pas de Calais, Drac Nord-Pas de Calais - Ministère de la culture, Culturesfrance, Fondation de France.

logo Ce site internet a été réalisé grâce au soutien du Conseil Régional Nord-Pas de Calais dans le cadre de la Coopération Culturelle Interrégionale et Internationale. Il est soutenu par l'Union Européenne à travers le programme Interreg IVa, projet face2face.

artconnextion_quotes_5.png